143    144

Quand j'étais Chanteur GGGGGG
Le Chanteur de Bal et la Fille perdue.
C'est le genre de film qu'il ne faut pas voir si on a des idées reçues sur les bals et la variété française, on n'est pas là pour se moquer.
Gérard Depardieu (après Les Temps qui changent de Téchiné) dans un rôle très féminin, très sensible, très émouvant. Et très drôle.
Cécile de France est de plus en plus belle, de plus en plus juste. Vive la Belgique.
J'ai trouvé que dans les scènes de bal, le réalisateur a capturé des petits détails qui les rendent réelles, même pour moi qui n'y a jamais mis les pieds.
Aussi, il faut le voir pour Depardieu chantant "Comme un garçon" au milieu des danseurs. Incroyable. A lire comme ça c'est certainement ridicule, mais non. Ce film est un petit miracle d'équilibre.

(143ème, Pathé, 13.IX)

Je vais bien, ne t'en fais pas  GGGGGG
Le mensonge par amour.
Après un mois de vacances en Espagne Lili rentre chez elle, ses parents lui annoncent que son frère (jumeau) a disparu après une énième engueulade avec son paternel. Il ne pas trop en dire pour ne pas gâcher ce film d'une délicatesse infinie.
Juste dire que Kad Merad est génial une fois de plus, Isabelle Renauld magnifique et Mélanie Laurent d'une beauté, d'une justesse, d'une force, d'un talent à pleurer.

(144ème, Pathé, 13.IX)